Miel des monts Cameroun

Région du Sud Ouest

description

Produit sur la chaîne montagneuse du Fako, le Miel du Mont Cameroun exalte les senteurs et arômes de la biodiversité du sommet le plus élevé d’Afrique Centrale. La production de ce Miel, combine le savoir-faire séculier des paysans de ce terroir, la chaleur de cette terre hospitalière et le caractère distinctif de ses éléments géographiques.

légende

Miel du Mont Cameroun Autrefois, vivait un jeune navigateur nommé Hannon habitant de la prospère cité de Carthage au Nord de l’Afrique. Hannon était téméraire et ambitieux, il entreprenait explorer et découvrir de nouveaux mondes jamais atteints. Ainsi, lui et son équipage embarquèrent pour un grand voyage sur les côtes les plus occidentales de la cité. Ils naviguèrent pendant des mois, bravant les mers tumultueuses et les vents impétueux, découvrant de nouvelles contrées riches en or, ivoire, sel, diamant, et autres biens précieux pour sa cité. Un jour alors qu’ils naviguaient dans une baie paisible, les marins d’Hannon remarquèrent une montagne qui atteignait les cieux mais bien plus étrange, elle crachait du feu. Ils appelèrent cette montagne « Char des dieux » et décidèrent de s’en approcher. Ils accostèrent près du petit village de Mutenge qui avait une forte pluviométrie et avait une végétation luxuriante. Hannon et son équipage furent accueillis par Makombè, le chef du village. Makombè était un roi dont la fierté était grande et voulait donc surprendre cet hôte venu de loin. Il envoya ses meilleurs soldats dans la forêt montagneuse qui surplombait l’océan afin de recueillir du miel de la montagne qui crache du feu.

Hannon en fût agréablement surpris et le moment venu pour les échanges de civilités, il offrit au chef Makombè de l’ivoire, de l’or et des épices rares de sa contrée. Makombè décida que le miel de leur forêt est le produit d’excellence pour l’accueil des hôtes de marque dans sa contrée. Depuis ces temps, le miel du Mont Cameroun est connu comme une denrée noble et un signe distinctif d’hospitalité des habitants des environs du Fako.