Miel des monts mandara

Région de l'Extrême-Nord

description

Mature et délicat, ce miel est butiné par les abeilles de la savane camerounaise et ressort de par ses goûts et couleurs, toute la diversité naturelle de ce terroir. Son caractère pittoresque ressort l’authenticité des terres lointaines dont il est issu.

légende

Miel Monts Mandara Dans les temps anciens, existait le royaume de Wandala dans les confins du Lac Tchad. La puissance et la richesse de son roi étaient aussi grandes. Ngaima, la belle et unique fille du sultan avait promis d’épouser celui qui lui ramènerait un objet dépassant son entendement. Toutes les tentatives des jeunes du royaume et des environs avaient alors lamentablement échoué et s’étaient soldées par leur condamnation à mort. En effet, les animaux, bijoux et autres denrées rares qui lui étaient rapportées ne faisaient que l’irriter au lieu de la surprendre. Vint un téméraire jeune homme du petit village reculé d’Oupay nommé Deïzoumbe. Il entreprit alors de se lancer dans la conquête de la princesse qu’il avait aperçue au passage du cortège royal. Deïzoumbe résolut de se retirer pour réfléchir sur les montagnes qui surplombaient son village afin de recevoir la sagesse ancestrale. Arrivé sur les lieux qu’il connaissait pourtant bien, Deïzoumbe fût frappé par l’odeur qui émanait de la grotte durant la nuit à ce moment de fortes chaleurs. Il se dirigea alors à l’intérieur de la grotte éclairée par la pleine lune où il découvrit du miel dégoulinant de la paroi rocheuse. C’était donc cela cette odeur agréable et jamais humée. Il en recueillit une petite quantité qu’il emballa dans des feuilles mortes.

Redescendant au village, grand fût l’étonnement de ses pères qui ne savaient pas que du miel était produit sur cette montagne déserte. Ils y retournèrent ensemble la semaine suivante mais il n’y en avait plus une goutte. Deïzoumbe résolut néanmoins de tenter sa chance à la cour du sultan. La jeune princesse Ngaïma en fut émerveillée, tellement le précieux liquide fût exotique à son palais. Jamais aucun miel n’avait été connu aussi savoureux et flexible. Deïzoumbe épousa la princesse et fut un puissant roi. Il garda ce secret ainsi que ses descendants au fil des âges comme un privilège de la cour royale. Jusqu’aujourd’hui le miel des Monts Mandara n’est récolté que pendant deux semaines durant une année et est l’un des miels les plus rares et exotiques au monde.